Pour un praticien, choisir d’être supervisé, c’est prendre soin de soi et de sa pratique professionnelle, pour être le plus juste dans l’accompagnement de ses clients.

La démarche de supervision en groupe propose avant tout un espace d’écoute bienveillante où les supervisés déposent, leurs difficultés, leurs doutes, et leurs questionnements.

Le superviseur et les supervisés observent ensemble une situation apportée par l’un des participants. Ils se questionnent sur ce qui est à l’œuvre. Ce regard croisé  permet au supervisé de prendre conscience de son propre processus, de ses limites mais aussi de ses avancées, de ses réussites. Par conséquent, de valoriser ce qui est déjà là, ce qui fonctionne et ce  sur quoi il peut s’appuyer.

Le superviseur ne donne pas de conseils sur ce que les professionnels devraient faire. Par sa neutralité, son attention et sa capacité à restituer le point de vue des participants, il est garant du non jugement et de la place de chacun. Ce cadre installé permet aux professionnels de prendre du recul, de décaler leur regard et d’envisager de nouveaux axes de travail.

Pour qui ?

Tout professionnel de l’accompagnement qui souhaite se questionner sur sa pratique. Thérapeutes, sophrologues, praticiens dans la relation d’aide et aussi enseignants, éducateurs spécialisés…

La supervision peut être mise en place dès l’installation.

Pour quoi ?

Les sujets qui peuvent être apportés en supervision sont nombreux.

Ils peuvent concerner par exemple :

  • L’activité elle-même, son organisation, son développement, ses interactions avec la vie privée,
  • Les relations avec les autres praticiens,
  • La définition de son cadre, de ses propres limites,
  • Les difficultés rencontrées avec un client, une situation….

Elle permet de :

  • Relativiser et réguler les tensions dues à son activité professionnelle,
  • Partager ses expériences et bénéficier d’un point de vue extérieur pour mieux en tirer partie,
  • Se positionner sur le plan des émotions et/ou de l’empathie,
  • Bénéficier d’un regard extérieur vis à vis d’un accompagnement complexe,
  • Un partage d’expériences, d’idées,
  • La création de lien entre les professionnels
Comment ?

Deux heures en visioconférence

Un groupe de 4 à 6 personnes maximum ouvert à tout sophrologue installé quelle que soit sa formation.

Toutes les 6 semaines à raison de 6 séances réparties sur l’année (hormis pendant les vacances scolaires)

Chaque participant apporte une ou plusieurs situations professionnelles. Le groupe décide conjointement celles qui sont abordées sur le temps de la supervision. Tout le groupe travaille ensuite en intelligence collective sur les situations choisies.

Programme 2021

Réunions d’information (gratuites) en visioconférence :

  • le 12 janvier de 12h30 à 13h30
  • le 28 janvier de 18h30 à 19h30

Planning des séances de supervision :

  • Mardi 9 février de 13h à 15h
  • Mardi 30 mars de 13h à 15h
  • Mardi 11 mai de 13h à 15h
  • Mardi 22 juin de 13h à 15h
Tarifs et financements

Abonnement de 360€ pour l’année 2021 (possibilité en plusieurs échéances).

Le financement peut être pris en charge par le FIFPL, les OPCO et autres organismes de financement.

Supervision en institution

Souvent plus connue sous le terme de groupe d’analyse de pratique (GAP), la supervision a toute sa place en institution : centre social, EHPAD, centre hospitalier, clinique, établissement public, structure d’aide à la personne…

Si vous avez des projets de mise en place de supervision pour vos équipes, l’ISH peut vous proposer l’intervention de ses superviseurs en présentiel ou en visioconférence. Contactez-nous pour étudier votre besoin.

Renseignements et inscriptions

Réunions d’information (gratuites) en visioconférence :

  • le 12 janvier de 12h30 à 13h30
  • le 28 janvier de 18h30 à 19h30

Par mail : sophrolille@gmail.com